Mieux vivre la SEP avec la Sophrologie

 

 

Dans les années 60, un neuropsychiatre a souhaité réunir différentes techniques de détente musculaire, de relaxation et de méditation (yoga, zen, hypnose…) en une seule discipline, la Sophrologie.

Une telle approche corporelle présente un intérêt dans le cadre des maladies chroniques comme la Sclérose en Plaques.

Accepter de vivre avec la maladie est un parcours difficile pour une personne en souffrance.

La sophrologie permet alors de se réconcilier avec soi-même et de faire face à l’incertitude du lendemain qui est là, bien présente.

Elle amène progressivement les malades à se détendre par la respiration, à apprendre à vivre avec la maladie et non contre, à prendre du recul, lâcher-prise, à atténuer les angoisses, les doutes, les douleurs, les appréhensions, à retrouver la sérénité, la confiance, l’estime de soi, d’agir sur la fatigue et les raideurs musculaires, de vivre l’instant présent…

Accessibles aux novices ou pratiquants réguliers, valides ou en situation de handicap, le but de la technique en Sophrologie est de  vivre chaque exercice proposé dans « l’ici et maintenant » afin de prendre conscience des sensations corporelles en réalisant des mouvements doux associés à la respiration, renforcés par des visualisations positives.

Lorsqu’elle est utilisée parallèlement à la rééducation, la Sophrologie permet de progresser plus vite et de porter un autre regard sur soi et sur la vie.